Follow us !

Connaissez-vous les règles sur la piste de danse ?

On a tous eu cette appréhension lors d’une première invitation ou lorsque l’on se retrouve sur la piste de danse en début de soirée. Pourtant, avec quelques petites règles en danses sociales, il est plus facile de s’immerger directement dans l’ambiance festive.

Une soirée dansante peut s’avérer plus ou moins réjouissante selon le degré de savoir-vivre des participants. On peut apprendre à danser sans pour autant devenir une personne appréciée, simplement par ignorance de la bienséance. Il ne s’agit pas de remonter à l’époque du carnet de bal — chic, on peut venir sans cravate —, mais d’évoquer les bonnes manières toujours d’usage en danse sociale, aussi bien dans une soirée latino pour jeunes que dans une milonga un peu huppée.

1. Toujours respecter la ligne de danse

Dans les danses comme le Rock, le Swing ou la Salsa, la ligne est une partie de la piste qui est réservée au couple. La danseuse reste sur cette ligne, dans un sens puis dans l’autre. Concrètement, l’espace est le mieux optimisé quand les couples dansent parallèlement les uns aux autres. Les uns ne doivent pas abuser de la taille de la ligne qu’ils s’octroient, et les autres ne doivent pas squatter une partie d’une ligne réservée.

2. Pas de reproches, pas de leçons

On ne doit pas réprimander l’autre, ni même lui faire la moindre remarque négative ! Quand une figure échoue, peu importe qui est responsable. On doit continuer à sourire et faire comme si rien ne s’était passé. On ne se transforme pas en prof en arrêtant la danse pour expliquer ce qu’il fallait faire. Même présentées de manière diplomatique, les critiques doivent être faites dans le cadre d’un cours ou si la personne demande explicitement qu’on lui en fasse pour s’améliorer. En soirée, on est seulement là pour prendre plaisir à danser ensemble sans que l’un ne s’improvise professeur de l’autre. Cela vaut également pour le rythme ainsi que la connexion, que l’on doit essayer de corriger sans remarque verbale. Si on reçoit malgré tout des critiques, qu’elles soient fondées ou non fondées, il faut acquiescer avec le sourire. En revanche, les compliments à la fin de la danse sont bienvenus.

3. Inviter les débutants

Une règle que l’on ne cesse de répéter mais qui a du mal à être appliquée : il faut inviter tout le monde. On a une tendance naturelle à rester entre partenaires qui se connaissent et sont plus ou moins de même niveau. N’oubliez pas, les débutantes d’aujourd’hui sont les pros de demain. Danser avec des personnes de niveau inférieur permet de s’améliorer.

4. Refuser une danse

Parfois un refus peut être blessant. La règle est de ne jamais refuser une invitation sans une raison valable. Si la personne est saoule, mal polie, ou a eu des gestes déplacés lors d’une précédente danse, c’est une raison valable. On peut aussi refuser d’enchaîner une danse supplémentaire afin d’être disponible pour tous. Une autre bonne raison de refus est lorsque l’on a promis auparavant la danse à quelqu’un d’autre.

5. S’adapter au niveau de l’autre

Il arrive souvent que les deux partenaires n’aient pas le même niveau. Si l’on ne connait pas les capacités de son ou sa partenaire, il est préférable de commencer avec des figures simples, puis de continuer avec des figures plus compliquées jusqu’à déterminer le niveau de confort du couple. Il est également important d’être à l’écoute de ce que l’autre apprécie ou non.

6. Protéger le couple

Plus il y a de monde, et plus il nécessaire de danser petit, en réduisant la taille des pas et l’amplitude des figures. La danseuse doit garder un œil sur les autres pour adapter la place qu’elle prend. Elle doit également suivre son partenaire, qui a donc la responsabilité de sa sécurité. Trop de danseurs préfèrent ne pas sacrifier leur danse au détriment des risques de collision. Lorsque l’on heurte quelqu’un, on doit s’excuser, ou montrer que l’on est désolé.

7. Partager la piste

Tout le monde souhaite danser à son aise et pourtant la place manque souvent. Un danseur ne doit pas s’approprier la place sans tenir compte des autres couples. Il est nécessaire : de réduire son espace afin que chacun puisse danser, de ne pas effectuer de figures trop imposantes et de ne pas gêner l’exécution des figures des autres. Quand il y a déjà vraiment trop de monde, on ne s’engage pas dans une nouvelle danse.

8. Une hygiène irréprochable

La danse étant une activité où l’on est très proche d’une autre personne. Il est nécessaire d’arriver en soirée avec une hygiène optimale (douche, déodorant, haleine fraiche, …). On ne garde pas de vêtement que l’on a porté pendant la journée, et puisque la danse produit de la transpiration, on peut apporter une chemise de rechange.

9. S’habiller pour l’occasion

Il n’y a plus vraiment de code vestimentaire comme autrefois. La tenue dépend du genre de danse, de soirée, de l’âge des participants, … Par exemple, on peut s’habiller de manière plus décontractée et sexy dans une soirée latino que dans une soirée de danses de salon. Le second aspect du choix des vêtements et accessoires est d’avoir une tenue qui ne soit pas gênante voire dangereuse pour les partenaires. Éviter les bijoux, tels que les longs colliers, bracelets, montres, dans lesquels un doigt peut se prendre ou un ongle se perdre.

10. Sourire et regarder l’autre

Il est préférable de donner une image positive en souriant et en s’échangeant de temps en temps des regards. On peut facilement avoir l’air de s’ennuyer alors que l’on est juste concentré. Pour éviter cela, pensez à regarder l’autre. Donnez l’impression d’être présent, de ne pas danser pour vous-même mais de danser pour l’autre. En acceptant une danse, on doit réussir à mettre ses problèmes de côté, oublier le travail et dégager une attitude positive.

11. Remercier et raccompagner

Cette règle va de soi : les deux partenaires doivent dire merci à la fin de la danse, un simple sourire ne suffit pas. Chacun est sensé avoir fait la même faveur à l’autre en dansant, on ne répond donc pas « je vous en prie ». Il ne se fait pas d’abandonner la danseuse sur la piste une fois la danse terminée. Le danseur est allé l’inviter, il doit donc la ramener. Cela évite que la fille se retrouve un moment seule sur la piste.

Follow us !