Le stress sabote-t-il inconsciemment vos danses?

La danse est un excellent moyen de libérer son stress.
La danse est un excellent moyen de libérer son stress.

Se dépenser après une journée difficile est un excellent remède contre le stress. Pratiquer une activité physique nous permet en effet de balayer toutes nos ondes négatives et d’augmenter en prime notre taux d’endorphine… que des points positifs!

Mais que se passe-t-il lorsque vous êtes trop stressé(e) ne serait-ce que pour songer à vous rendre à la salle de danse? Nous savons qu’un certain niveau de stress peut finir par saboter votre entraînement avant même que vous n’ayez lacé vos baskets.

Le stress perturbe votre routine d’entraînement

Lorsque vous faites face à un évènement important dans votre vie ou que vous avez pris énormément de retard sur un projet au travail, vous ne pensez plus à rien d’autre. Et qu’est-ce qui en pâtit le plus ? Vous sacrifiez le cours de danse que vous aviez prévu pour le soir même afin de passer davantage de temps au travail ou à vous détendre sur le canapé. Le stress a la fâcheuse tendance de distraire votre esprit et de submerger votre corps, sans oublier qu’il réduit la probabilité que vous restiez fidèle à votre routine d’entraînement. Votre motivation diminue et il vous est alors beaucoup plus difficile d’atteindre vos objectifs de forme physique quand vous avez la tête ailleurs.

Comment y remédier :

N’oubliez pas : le stress, c’est dans la tête. Et l’influence dont il dispose ne dépend que de vous. Même s’il est difficile de mettre ses préoccupations de côté, le fait d’y penser ne les fera pas disparaître et les choses n’en deviendront certainement pas meilleures pour autant. Nous vous conseillons de combiner votre entraînement avec d’autres méthodes de gestion du stress, telles que la méditation. Cela vous apaisera et vous aidera à rester concentré(e) et motivé(e).

Il nuit à votre récupération

Il est normal d’avoir de légères courbatures après la danse, mais lorsque vous êtes stressé(e), vos muscles le sont aussi et ces effets sont alors multipliés. La pression mentale exercée par le stress dérobe à votre corps de précieuses ressources et vous vous sentez alors plus mollasson(ne) et groggy qu’à l’ordinaire. Ajoutez-y un entraînement difficile, et vous finirez complètement vidé(e).

Comment y remédier :

À moins que vous ne souhaitiez prendre le risque de vous blesser, il est important de laisser à vos muscles (et à votre esprit) le temps de récupérer après une séance éprouvante. Vous n’êtes pas sûr(e) de vous être accordé suffisamment de temps pour récupérer? Si le simple fait de penser à votre prochaine séance vous désespère et que vous craignez de la bâcler, nous vous conseillons alors de vous reposer encore un ou deux jours afin de maximiser l’efficacité de votre entraînement.

Il perturbe votre taux de cortisol

Le stress chronique affecte votre capacité à réguler le cortisol, une hormone qui influence votre métabolisme, vos défenses immunitaires, vos rythmes de sommeil et votre pression artérielle. Avec un taux de cortisol irrégulier, vous vous sentirez vidé(e) et fatigué(e), et serez davantage sujet(te) à la prise de poids et aux envies d’aliments sucrés et gras.

Comment y remédier :

Si vous souhaitez atteindre vos objectifs de danse et forme physique, le manque de sommeil, associé au stress, représente votre pire ennemi, en particulier si votre objectif consiste à perdre du poids. Le sommeil est indispensable à la régénération de vos muscles après un entraînement, et vous en avez également besoin le lendemain pour commencer la journée revigoré(e) et plein(e) d’énergie. Il vous est possible de réguler votre taux de cortisol en allant au lit de bonne heure et en profitant d’une bonne nuit de sommeil.

Cependant… il vous donne ce coup de fouet supplémentaire

Il est vrai que jusqu’à maintenant nous ne vous avons parlé que des effets négatifs du stress sur votre entraînement, mais voici le côté positif : le stress peut également vous motiver. Cela peut vous paraître contradictoire, mais il est indéniable qu’une légère augmentation du taux de cortisol, libéré suite à un stress modéré, s’avère avoir un impact positif sur les performances. Le seul avantage d’avoir vécu des situations stressantes, c’est que vous savez déjà comment fonctionner en étant sous pression. Vous avez ainsi davantage confiance en vous. Pas mal, n’est-ce pas ? Au lieu de considérer le stress comme une entrave à votre réussite, essayez plutôt de le voir comme un obstacle que vous avez déjà franchi par le passé et que vous n’aurez aucun mal à surmonter à nouveau. Tout n’est qu’une question d’état d’esprit et si vous utilisez le stress pour alimenter votre entraînement, vous serez surpris(e) de voir ce que vous êtes capable d’accomplir.

Il est possible de canaliser le stress pour servir votre réussite aussi bien sur la piste de danse qu’en dehors. En évitant que cet état d’esprit ne vienne saboter vos séances d’entraînement et en vous concentrant plutôt sur la manière de vous relaxer en dansant, vous serez plus en phase avec votre corps et capable d’obtenir des résultats durables.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.