Willie Rosario, Mister Afinque ou l’art de composer des musiques entraînantes

Wille Rosario, Mister Afinque
Wille Rosario, Mister Afinque

« Cali est sans aucun doute la capitale de la Salsa. » – Willie Rosario 

Au sommet de ses 60 ans de carrière, Willie Rosario a créé l’un des orchestres les plus emblématiques de Puerto Rico. Surnommé « Mister Afinque« , il a marqué la soixantième édition de la « Feria de Cali » avec son concert de Salsa.

Willie Rosario et la ville de Cali

Sa gratitude pour la ville de Cali est énorme. Elle est à ses yeux une ville qui a su comprendre sa musique en la valorisant et en appuyant son développement. Les orchestres locaux ont par ailleurs énormément progressé (citons par exemple « el Grupo Niche »). Lorsque l’on traverse la Avenida Sexta, on peut entendre sur chaque trottoir de la Salsa. Les gens sortent et profitent pour la danser à l’extérieur.

Une carrière musicale de 60 ans (2018)

Cette année 2018 aura lieu le soixantième anniversaire de l’orchestre de Willie Rosario. Il fut créé à New York. Il détient la plus longue longévité juste après la Sonora Ponceña (se classe ensuite les compagnies musicales de Roberto Roena et Bobby Valentín). Le secret de son succès: être honnête, responsable et digne de son art… Suivre les pas de Tito Puente, Tito Rodríguez ou Machito n’est pas une tâche facile.

Une composition originale: quatre trompettes et un saxophone baryton

Tout demeure identique: Willie Rosario fut le premier a introduire le saxophone baryton pour donner une touche distinctive à sa musique. En observant Gerry Mulligan interprétant une Bossa Nova, il eu l’inspiration de reproduire des arrangements de piano et contrebasse issus du Mambo, mais avec plus de force. Aujourd’hui 98% des orchestres ont incorporé le saxo baryton.

Quel est la particularité du style « Afincado »

C’est simple: jouer de la musique que l’on puisse danser! Un orchestre « afincando » doit produire un son compacte. Chaque instrument s’harmonise avec les autres. Les solos sont quasiment absents. Le résultat final doit être un son pour les danseurs.

Les directeurs musicaux doivent avoir les idées claires et défendre ce style de composition. Par exemple, Tito Rodríguez, Machito, la Sonora Ponceña, Bobby Valentín ou el Gran Combo ont toujours joué sur ce style « afincado ». En Colombie, d’autres groupes jouent également très bien: el Grupo Niche, Guayacán ou la orquesta Galé.

La Salsa est elle morte?

Le monde évolue mais la Salsa ne disparaitra pas. En ’87 cette rumeur avait déjà circulé suite à l’arrivée de chansons latines plus modernes. Elles étaient axées uniquement sur la voix du chanteur ou des boites à rythme répétitives. Leurs apports sur le plan musical sont très faibles. La Salsa qui est née à Cuba, ne mourra pas.

Adaptation de l’article original: « Cali, sin lugar a dudas, es la Capital de la Salsa »: Willie Rosario »Ossiel Villada & Paola Gómez, El País (Diciembre 19, 2017)

Étiqueté , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :